La plate-bande fleurie avec des espèces indigènes

Une plate-bande fleurie avec des espèces indigènes, c'est quoi ?

Les jardiniers qui apprécient les fleurs leur réservent souvent un espace au jardin. Cela permet de structurer l'espace et d'apporter quelques tâches de couleur. Il existe autant de plate-bandes que de jardiniers, tant le choix des plantes et de leurs combinaisons est vaste, et les milieux variés.

Il est facile d'intégrer quelques plantes indigènes dans les plates-bandes. C'est à la fois joli et utile pour toute la petite faune du jardin. C'est aussi le meilleur endroit pour installer les plantes annuelles: coquelicots, bleuets ou nielles ont besoin d'un sol fréquemment retourné.

Une plate-bande fleurie avec des espèces indigènes, pourquoi ?

On a souvent tendance à considérer que tout ce qui pousse entre les rosiers ou les tulipes est une mauvaise herbe. Mais c'est oublier que les espèces indigènes constituent des sources de nourriture et des abris pour nombre de petits insectes et autres animaux du jardin. De plus, les espèces indigènes sont très résistantes face aux maladies qui touchent parfois les plantes exotiques et les cultivars. Et pour couronner le tout, elles abritent souvent des insectes qu'on appelle auxiliaires car ils aident le jardinier dans sa lutte contre les pucerons et autres ravageurs. Il n'est donc en général plus nécessaire de pulvériser un parterre où les plantes indigènes ont trouvé place.

Une plate-bande fleurie avec des espèces indigènes, comment ?

Dessin : V. Goossens

Les plantes indigènes sont aisément intégrables dans les massifs, que ce soit seules ou en combinaison avec les plantes exotiques et les cultivars. Certaines viendront naturellement: ce sont celles que l'on a trop vite tendance à éliminer, alors qu'elles sont parfois très jolies et ont pour la plupart, un intérêt pour les animaux du jardin; d'autres pourront être plantées en respectant leurs besoin en lumière, en humidité, etc. Pourquoi pas de la Petite Pervenche à utiliser comme couvre-sol, quelques Coquelicots et Bleuets pour la couleur, et un massif d'Eupatoire chanvrine pour structurer l'ensemble?

Pour en savoir plus consultez nos fiches conseils en cliquant ici.

Depuis 1984, Natagora encourage les propriétaires de jardins à aménager tout ou partie de leur terrain en zone favorable à la faune et à la flore sauvages. Planter une haie d’espèces indigènes, installer un nichoir, faire place à une prairie fleurie…
Depuis 1991, l'opération "Nature au Jardin" bénéficie du soutien du Ministère de l'Environnement et de Bruxelles Environnement - IBGE en Région de Bruxelles-Capitale.